« Pédaler » pour éviter la chute


bicycle_racer_150_clr_5606-1Aurions-nous plus de chance de sortir de nos crises sociales  si nos dirigeants méditaient ?

La  crise  sociétale que nous traversons   exacerbée par les récents événements en France  autour des récents attentats nous pousse à trouver des moyens  de garder la tête hors de l’eau à tous prix.

Pour certains la voie la plus rapide passe par l’alcool ou  les anxiolytiques . Pour d’autres le passage par la case psychothérapie  semble être la solution.

L’ attachement à la médecine traditionnelle, la  méfiance à l’égard de la  spiritualité, la suspicion  de sectarisme  a retardé   le recours à la méditation comme moyen de rétablir  l’équilibre émotionnel.

La méditation ? C’est gratuit, sans matériel, cela peut se pratiquer à tout moment.

Méditer pour faire face au quotidien

La méditation  permet d’échapper  aux tumultes,  aux images difficilement supportables  qui repassent en boucle  aux informations,  elle permet  d’échapper aux gâchis consuméristes dés que s’ouvre la période de solde ou pendant les fêtes de fin d’année.

Se retrouver devient essentiel , s’ exercer   à être présent  là ici et maintenant,  à se « rassembler » , se concentrer.

Dans le silence pensées et  jugements sur soi affluent , la méditation nous oblige à nous y confronter comme jamais.

Méditer ce n’est pas  se replier sur soi même  et se désengager de la vie sociale. Au contraire méditer permet accroitre les sentiments de gratitude,  de  bienveillance, d’altruisme ; C’est se connecter  au niveau le plus intime avec  l’infini.
La pratique  de la méditation, permet de modifier les pensées, les croyances, les attentes et les intentions. Avec la constance et la pratique on gagne la  paix intérieure  propice  à attirer  la prospérité infinie de l’Univers.

Si la pratique est simple, elle n’est pas facile et ils sont nombreux ceux qui s’y adonnent pleins de bonnes résolutions  pour la rentrée ou au début de l’année  pensant que la  pratique de la méditation peut offrir à tous le bien-être immédiat.

pédaler

Tenir la tête hors de l’eau par tous moyens pour faire face au quotidien, c’est « pédaler »  pour éviter le moment de la chute . J’ai une sainte horreur du vélo mais je suis convainque qu’un être vivant  c’est quelqu’un  qui continue à pédaler jusqu’au bout pour éviter la chute.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *