Apaisez vos colères

la colèreS’agissant de la colère, toute la difficulté  réside   dans le fait d’accepter de la ressentir, pour entendre son message. Nous sommes  des êtres sociaux  et il est convenu  d’ éviter de réagir à chaud et de s’en prendre à autrui, de plus par peur du rejet  ou  culturellement nous méprisons la colère.

Il faut le reconnaitre, le soulagement  que peut nous  procurer le fait  d’injurier l’autre, nous apportera  peut être un soulagement , mais il sera bien maigre et bien vite effacé .La colère ,l’agressivité  n’ont jamais facilité le dialogue.

Pour exprimer ce qui nous met en colère sans céder à l’emportement, il faut  prendre du recul, quitte à s’isoler un moment pour prendre le temps d’écouter le message qu’elle nous envoie réellement et décider de la marche à suivre. Avant de finir par exploser, vous avez besoin de prendre du recul . Et dans cet exercice  la relaxation et la méditation   vous permettront d’être à l’écoute  de ce qui vous met  réellement en colère

..250x250

  • Dans une première phase de la relaxation ,vous  aurez  besoin de sentir où votre corps  fait mal lorsque vous êtes en colère. Souvent, pendant l’exercice les sentiments vont devenir si fort que vous pouvez vous sentir complétement submergé.
  • Peu à peu des tensions peuvent s’installer, dans le cou, le dos, le ventre, peut être  les mâchoires.
  • La première chose que vous devez faire est de nommer votre colère. Dites-vous que vous êtes en colère, et la raison pour laquelle vous êtes en colère.Ce peut être contre un proche, un supérieur, pour un fait récent, mais également   pour un vieux souvenir  enfoui  contre  vous avez  étouffé votre colère .
  • Si  à cet instant vous ressentez une douleur, alors vous devez nommer votre douleur. Le corps a mille façon de ressentir la douleur  vous pouvez tout simplement sentir la tension dans un mal de tête ou des maux d’estomac. Vous pouvez également vous sentir accablé de douleur . Chacun réagit à la douleur d’une manière différente.
  • Aidez vous  à partir de la pratique d’une respiration  en profondeur pour aller vers la relaxation.Vous aurez besoin de travailler sur votre respiration  jusqu’à l’apaisement .
  • Et lorsque le calme est revenu, vous pouvez  raviver   votre colère, la ressentir une nouvelle fois, et la remplacer   à nouveau par  un calme obtenu par la respiration profonde .
  • Répétez l’exercice plusieurs fois jusqu’à  l’effacement progressif du sentiment de colère.

Votre corps ne peut se faire tant de stress. Vous devez éviter de faire semblant que tout va bien, quand il n’en est rien .

Ce n’est pas la colère qui est néfaste ,vous avez le droit d’être en colère et les occasions sont nombreuses. Croyez en mon expérience, la seule chose que vous n’avez pas le droit de faire, c’est de permettre à la colère  de générer en vous   des  douleurs physiques .

Ne  rien dire,  garder en nous cette frustration rentrée , c’est   construire   un ressentiment de plus en plus difficile à réprimer  et aller tout droit, au mieux vers le  stress. Aussi  devez vous garder votre colère sous contrôle.

 Marc Aurèle,

Combien plus grave sont les conséquences de la colère que ses causes.

La méditation vous permettra  de vous sentir plus sereins, et vous aidera à vous contrôler et réguler vos sentiments en général.

Je suis à l’écoute de vos avis !Si les articles vous plaisent, faites-le moi savoir dans la zone de commentaires ci dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *